Immobilier

Comment calculer les frais de notaire pour l’achat d’un viager ?

Par Market Nouveau Monde , on mai 19, 2021 - 5 minutes de lecture
Calculer frais de notaire en viager

Vous voulez vendre votre bien immobilier en viager, mais vous vous posez des question sur cela ? Vous ne savez pas encore ce que cela peut vous apporter ni comment calculer les frais du notaire lors de votre vente viagère ? On vous dit tout ! La vente en viager de votre logement vous permettra d’avoir une rente mensuelle pendant le reste de votre vie. Pour en savoir plus sur cette transaction immobilière, on vous a regroupé les informations nécessaires ci-dessous.

Qu’est-ce que l’achat d’un viager et le rôle du notaire ?

 

Un viager permet d’acheter un bien immobilier sans pour autant payer toutes les sommes correspondant à ce bien le jour de l’acquisition de ce dernier. Vous pourrez occuper ce bien à partir du moment où son vendeur sera décédé. Si vous êtes vendeur en viager ou crédirentier, la vente en viager vous permettra de recevoir une rente chaque mois, et ce en contrepartie de la vente de votre bien immobilier jusqu’à votre décès. La somme que déverse l’acheteur au départ ne doit pas dépasser les 40% de la valeur de votre bien. L’autre partie de la somme est une rente. Elle est calculée selon votre âge (vendeur), les loyers hypothétiques que vous pourrez toucher en mettant votre bien en location, mais également sur la valeur du bien. Pour pouvoir réaliser une vente en viager, les acheteurs devraient tout ignorer concernant une mort potentielle du vendeur. Son décès devrait être imprévisible. Et donc, si l’acheteur a connaissance d’une certaine maladie concernant le vendeur, la vente du bien en viager ne pourra plus s’effectuer selon la loi. Également, si le vendeur décède après 20 jours de la signature de l’acte de vente. Dans ce cas, les héritiers de ce dernier pourront demander l’annulation de l’acte de vente devant un tribunal car, dans ce cas, le décès sera considéré comme prévisible. Revenons maintenant au rôle du notaire. Comme dans toute vente immobilière, le rôle du notaire est d’être l’officier public qui peut réaliser des actes réglementés. Par contre, dans le cas d’une vente en viager, il est sommé d’effectuer le calcul pour déterminer le montant de la rente, et ce, selon des barèmes qu’il est le seul à posséder.

Comment calculer les frais du notaire d’un viager ?

Maintenant que vous savez comment et pourquoi effectuer une vente ou un achat en viager, ainsi que le rôle du notaire dans les transactions de ce dernier, vous voulez sûrement savoir comment calculer les frais du notaire d’un viager. Ces frais font partie des dépenses que vous devez compter lorsque vous choisissez de vendre votre bien immobilier en viager. En effet, les frais du notaire lors de la vente d’un viager sont effectués différemment que lors d’une vente immobilière classique. Les frais du notaire, au cas où vous aurez acheté un bien immobilier de façon classique, sont payés lorsque l’acte de vente est signé. Mais lorsque vous vendez en viager occupé, les frais du notaire seront indépendants du montant du bouquet mais aussi de la rente viagère, et l’acheteur ne s’acquittera des frais du notaire que si les droits du logement auront été cédés.

Calculer les frais du notaire pour l’achat d’un viager libre/occupé.

Dans le cas où vous effectuez une vente immobilière classique de votre bien, les frais du notaire seront alors calculés selon le prix de vente de votre bien. Contrairement à cela, la vente en viager présente d’autres spécificités, et ce, en prenant compte du type de viager. Cependant, ni la rente viagère, ni le bouquet ne peuvent impacter les frais du notaire. Le calcul s’effectue selon si :

Le viager est libre ;

Le viager est occupé.

Au cas où le viager est libre, l’acheteur pourra prendre possession de votre bien directement. Dans ce cas, les frais du notaire seront calculés comme lors d’une vente classique et donc sur le prix de vente de votre bien immobilier. Par contre, au cas où le viager est occupé, sa valeur se compose du droit d’usage et d’habitation DUH. Ce droit ne fera pas partie des frais de notaire. Pour déterminer ce DUH, le notaire devra effectuer un calcul spécifique qui sera ensuite inscrit sur votre contrat de vente. À titre d’exemple, si l’on suppose que le DUH atteint la somme de 50 000 euros, les frais de notaire seront calculés comme ceci 150 000€;.- 50 000€; = 100 000€;. Plus la part du DUH est haute, plus les frais du notaire seront réduits.

Market Nouveau Monde

Notre mission éditoriale est de vous transmettre un maximum d'informations d'actualité sur les sujets qui passionnent les français. Nos équipes rédacteurs parcourent le web à propos des sujets tendances sur le commerce équitable, les nouveaux modes de consommation, la famille... Suivez-nous sur les réseaux sociaux

Les commentaires sont fermés.