Immobilier

La gestion locative immobilière : les principales règles à connaître

Par Nicolas B , le octobre 12, 2022 , mis à jour le octobre 12, 2022 — gestion locative immobilière, immobilier - 3 minutes de lecture
gestion locative immobilière

Quels sont les principaux types de baux en France ?

La gestion locative immobilière est un domaine qui connait de nombreuses règles et spécificités. En effet, la France compte plusieurs types de baux, avec des durées et des conditions différentes. Il est donc important de se renseigner avant toute signature. Le bail de location est le type le plus courant en France.

Il peut être signé pour une durée minimale d’un an, mais il est généralement conclu pour une période beaucoup plus longue (3-6 ans). La loi du 6 juillet 1989 prévoit que le bailleur ne peut pas résilier un bail avant la fin de sa période initiale, à moins qu’il n’y ait eu violation du contrat par le locataire (non-paiement du loyer ou dégradations volontaires). Cependant, il existe certaines exceptions :
si l’immeuble doit être vendu ou démoli par exemple. Il existe également des baux à ferme, particulièrement utilisés dans les domaines agricoles et viticoles.

Ils ont généralement une durée d’un an mais peuvent aller jusqu’à 9 ans maximum. Les baux commerciaux sont quant à eux signés pour une durée minimale d’un an mais sans limite supérieure fixée par la loi cette liberté totale permet aux parties contractantes de convenir ensemble d’une porte raisonnable au regard du projet commercial porte par le preneur(boutique individuelle , surface commerciale dans un centre commercial…).

La gestion locative immobilière : les règles de base

Ces règles ont pour objet de protéger les droits des locataires et de garantir le bon fonctionnement du marché immobilier.
Les principales règles concernent :

– Le préavis en cas de départ :
en cas de départ anticipé, le locataire doit informer son propriétaire au moins 3 mois à l’avance

– Les charges locatives :
les charges locatives ne peuvent pas être récupérables par le propriétaire sans accord préalable du locataire

– L’assurance habitation :
tout propriétaire est tenu d’assurer son bien contre les risques habituels (incendie, vol..). La gestion locative immobilière repose sur un équilibre à trouver entre les droits et obligations des différentes parties.

C’est le rapport de force qui déterminera les conditions dans lesquelles vous pourrez louer votre bien. Il est important de connaître les règles de base en matière de gestion locative immobilière, notamment en ce qui concerne le dépôt de garantie et la copropriété.

Cette somme est destinée à couvrir les éventuels dommages causés par le locataire pendant la durée du bail. En France, le montant maximum du dépôt de garantie ne peut pas excéder trois mois de loyer hors charges.

La copropriété regroupe tous les propriétaires d’un immeuble collectif (immeuble divisé en appartements ou maisons mitoyennes). Les copropriétaires sont tenus par une loi spécifique, la loi «du 10 juillet 1965» sur la copropriété des immeubles bâtis.

Passionné de nouvelles technologies et ayant un cursus éducatif dans les grandes écoles du web, c’est tout naturellement que je me suis orienté sur la rédaction web.

A LIRE AUSSI  Où trouver une bonne location à Nancy ?

Notre mission éditoriale est de vous transmettre un maximum d’informations et d’actualités sur les sujets qui passionnent les français.

Nos équipes rédacteurs parcourent le web à propos des sujets tendances sur le commerce équitable, les nouveaux modes de consommation, la famille…

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre commentaire sera révisé par les administrateurs si besoin.