Famille

Difficulté à tomber enceinte ? Comment Bien Calculer sa date d’ovulation !

Par Nicolas B , le juin 9, 2024 , mis à jour le juin 9, 2024 — Calculer sa date d’ovulation, Difficulté à tomber enceinte, enceinte, grossesse, ovulation - 1 minute de lecture
Comment Bien Calculer sa date d’ovulation

Calculateur d’Ovulation en Ligne

Je calcule ma date d’ovulation

De nombreuses personnes rencontrent des difficultés à concevoir un enfant. Afin de mettre toutes les chances de votre côté, utilisez notre outil simple et rapide vous permettant de savoir à quelle période vous allez être la plus fertile (pendant votre cycle d’ovulation).

Le calcul peut parfois être complexe, laissez vous guider par cet outil qui vous simplifie la vie, comme ceci :

Indiquez via l’outil (permettant le calcul de sa date d’ovulation) la date de vos dernières règles ainsi que la durée moyenne de vos cycles menstruels. Généralement, vos cycles sont compris entre 20 et 45 jours. Nous vous dévoilerons alors un calendrier vous permettant de savoir les jours où vous êtes la plus propice de tomber enceinte. Savoir quand tombe la période d’ovulation et donc votre période de fécondation est une des questions essentielles lorsque l’on souhaite avoir un bébé.

Concevoir un enfant est le rêve de nombreuses personnes, et bien que la médecine ait réalisé des progrès phénoménaux sur la compréhension de l’ovulation, de la fécondation, de la nidation et de la grossesse, de nombreuses interrogations peuvent rester en suspens.

L’une des questions les plus récurrentes concerne la date d’ovulation, à savoir le moment où l’ovaire vient lâcher un ovule, qui est transféré à la trompe de Fallope, et prêt à être fécondé. Il s’agit donc du jour idéal pour faire l’amour quand on souhaite avoir un enfant, car c’est à ce moment-là que le corps se montre le plus fertile et le plus propice chez la femme.

Pour autant, il n’est pas forcément aisé de connaître sa date d’ovulation ! Aucun symptôme ne prévient la femme, aussi celle-ci doit se reposer sur son cycle, puisque c’est sa durée à lui qui viendra apporter les réponses.

Calculer sa date d’ovulation grâce à notre calendrier

Aussi, pour vous aider dans votre envie de natalité, nous mettons à votre disposition un outil permettant de calculer le cycle d’ovulation. Pour obtenir votre date, rien de plus simple : renseignez le premier jour de vos dernières règles ainsi que la durée de votre cycle, laquelle varie généralement entre 21 et 35.

Il s’agit là d’une méthode classique, appelée « calendrier de la fécondité », et puisqu’il repose dès lors sur la durée des cycles menstruels, il se révèle très adapté aux femmes ayant des cycles réguliers, courts ou longs.

Si, en revanche, vos cycles sont irréguliers, cette méthode ne s’avérera pas efficace puisque votre période d’ovulation ne fera que varier elle aussi.

Il est, dès lors, préférable d’utiliser un test d’ovulation, lequel promet jusqu’à 90% de fiabilité en moyenne, d’après les laboratoires producteurs. Vous pourrez trouver ce type de test à la vente entre 6 et 10 euros, auxquels il faudra rajouter les taxes habituelles.

Le lexique de la fécondation

Reprenons ici quelques termes classiques que l’on est amené à rencontrer. Autant bien les comprendre pour maximiser ses chances de concevoir un petit être vivant.

  • La fécondation : c’est simplement le processus de conception d’un enfant (spermatozoïde + ovule).
  • Glaire cervicale : en quelque sorte la porte d’entrée vers l’ovule, permettant, selon le moment du cycle, d’empêcher le passage des spermatozoïdes ou au contraire de les accompagner tout en les protégeant et en filtrant les « mauvais éléments ». C’est un mélange de mucus, d’eau et autres substances qui, lorsqu’il s’écoule dans le vagin, entraîne les fameuses « pertes blanches ». Il s’agit donc là d’une réactive physique tout à fait naturelle.
  •  La période de fécondité : c’est la période durant laquelle le corps de la femme est théoriquement au maximum de sa fertilité. Elle est donc forcément centrée sur l’ovulation, se déclenchant environ 4 jours avant que l’ovaire ne relâche l’ovule, et jusqu’à 24 après.
  •  La nidation : c’est le moment où l’œuf (l’embryon) pénètre dans l’utérus. Il y fait son « nid ».
  • Le test d’ovulation : vendu comme les tests de grossesse en pharmacie, c’est un test reposant sur l’analyse de votre urine, via des bandelettes réactives.

Comprendre et suivre sa température basale

La température basale est un excellent indicateur pour suivre votre ovulation. Notez votre température chaque matin et observez les variations.

Comment calculer l’ovulation ?

Tout dépend en réalité de la durée de votre cycle. Le cycle le plus courant, celui de 28 jours, entraîne une ovulation au 14ème jour (d’où cette croyance massivement répandue). Pour autant, la chose est différente pour un cycle court ou un cycle long. Vous devez alors retirer 14 à la durée de votre cycle : ainsi, pour un cycle de 21 jours, l’ovulation se déclenchera le 7ème jour suivant l’apparition des règles. Un simple calcul n’est toutefois pas aussi évident pour les cycles irréguliers, aussi un test d’ovulation peut se révéler utile, surtout que c’est la méthode reconnue comme la plus fiable.

Quand a lieu l’ovulation ? Combien de temps dure la période d’ovulation ?

Il n’existe pas de réponse universelle puisque tout dépendra du cycle de chaque femme. Ainsi, la fameuse croyance à l’ovulation le « jour 14 » du cycle reste plus un mythe basé sur une moyenne qu’autre chose. L’ovulation dépend non seulement de la durée du cycle (entre 23 et 35 jours en moyenne) ainsi que du temps avant les prochaines règles (en moyenne, l’ovulation se produit 12 à 16 jours auparavant). Vous pouvez procéder à un test d’ovulation pour connaître votre cycle avec précision. A noter que ce n’est qu’un moment fugace, puisque le terme désigne le moment où l’ovaire relâche un ovule courant jusqu’à la trompe de Fallope.

L’ovulation combien de temps après les règles ?

En moyenne, on considère que les règles durent environ 5 jours tandis qu’un cycle menstruel en compte 28. On l’a vu, les périodes d’ovulation ne sont pas fixes pour toutes les femmes, mais ont des durées variables, aussi faut-il commencer par prendre en référence votre propre cycle menstruel. Ainsi, selon que vous ayez un cycle court, moyen ou long, il est tout à fait que l’ovulation se produise quelques jours après, une dizaine ou une quinzaine. Il n’existe pas de réponse universelle, n’hésitez donc pas à calculer grâce à l’outil fourni.

Glaire cervicale et ovulation : combien de temps ?

La glaire cervicale constitue plus ou moins le Cerbère des spermatozoïdes : en début de cycle, il crée un bouchon au col de l’utérus qui empêche le passage des spermatozoïdes. En revanche, lorsqu’approche l’ovulation, la glaire cervicale joue pleinement son rôle, en devenant plus abondante et en accompagnant et en protégeant les spermatozoïdes jusqu’à l’ovule. En général, 48 à 72h avant l’ovulation, la glaire cervicale devient moins visqueuse et plus liquide, mais aussi plus nombreuse. Elle est pleinement ouverte et prête à accompagner les spermatozoïdes le jour de l’ovulation, notamment en les protégeant de l’acidité du vagin..

Test d’ovulation : comment ça marche ? Comment l’utiliser ?

S’ils sont réputés fiables, c’est bien parce que leur fonctionnement est rôdé. A partir de votre urine, le test vient détecter l’hormone LH, laquelle est toujours présente mais en plus grand nombre alors que l’ovulation approche. Ainsi, s’il est positif, cela signifie que l’ovulation aura lieu dans les 24, 36 ou 48h, selon les indications du laboratoire producteur. Pour les utiliser, vous devez donc simplement uriner sur des bâtonnets tests (ou autres formats, telles que les cartes), lesquels se révéleront – ou non – positifs.

Quand faire un test d’ovulation ?

Si vous avez un cycle régulier, vous pouvez déjà utiliser les méthodes de calcul pour estimer votre date d’ovulation supposée. A partir de là, vous pouvez mener les tests aux alentours de cette date (à compter de 2-3 jours avant). Pour les cycles irréguliers, en revanche, le calcul sera moins aidant : si vous connaissez des récurrentes dans votre cycle, vous pouvez faire une estimation puis faire les tests, mais le plus souvent, il faudra procéder par tâtonnement jusqu’à tomber sur le résultat positif.

Test d’ovulation positif : quand faire l’amour ?

L’idéal est de faire l’amour juste avant ou pendant l’ovulation. Aussi, puisque le test indique une ovulation imminente, ayez un rapport sexuel aussi vite que possible après avoir obtenu votre positif, car ce sera là le moment le plus propice !

Pourquoi je ne tombe pas enceinte pendant l’ovulation ?

Si l’ovulation est la période durant laquelle il est possible de passer à la fécondation, ce n’est toutefois pas un automatisme. Effectivement, même en ayant effectué tous les bons calculs et en ayant des relations au bon moment, il se peut simplement que la chose ne prenne pas. Il faut alors explorer d’autres explications possibles. Il peut s’agir d’un trouble d’ordre médical, comme une infertilité ou la prise de médicaments, mais également psychosomatique, fonction de l’entente ou de l’alchimie dans le couple par exemple. On n’oubliera pas évidemment les fameuses caractéristiques physiologiques, à savoir qu’un mode de vie sain et détendu et un poids moyen vous donneront toutes les chances de tomber enceinte.

Comment stimuler l’ovulation naturellement ?

Vous l’avez compris avec la réponse précédente : l’ovulation n’est pas qu’un simple mécanisme de même que la fécondation nécessite un faisceau de facteurs favorables. Et comme vous l’avez vu, nombreuses sont les causes susceptibles d’influencer ! Aussi, pensez à maintenir votre IMC (Indice de Masse Corporel) à des niveaux raisonnables (si possible) et adoptez du mieux possible une alimentation équilibrée. Eloignez-vous également de tous les toxiques, y compris les cigarettes ou l’alcool, que vous êtes de toute façon censée arrêter durant la grossesse – autant s’y préparer dès maintenant ! Vous pouvez également transiter par des techniques douces, comme les plantes, l’homéopathie (si vous vous sentez en adéquation) ou la relaxation (comme le yoga ou la méditation). Aussi, évitez la multiplication des rapports sexuels, mais préférez plutôt en avoir « intelligemment » : un rapport sexuel au bon moment, sans ce que cela ne devienne quotidien. Effectivement, le sperme perd alors en qualité et en quantité, diminuant les probabilités de fécondation.

La nidation : combien de temps après une ovulation ?

Ici, on pensera davantage à la fécondation, l’ovulation n’étant qu’une période à la durée quasi instantanée. Ainsi, il faudra compter 9 jours après la fécondation pour que l’œuf vienne s’implanter dans l’utérus. A noter que cette étape du processus est également soumise à un faisceau de facteurs, comme lors de la fécondation. De même, en cas de problèmes de fertilité, le docteur peut décider de prescrire de la progestérone.

A LIRE AUSSI  Par quoi effectuer une livraison de fleurs au Maroc ?

Comment avoir un petit être à vous ?

Cette question vous paraît peut-être inutile, mais de nombreuses recherches sont réalisées sur Internet, car les femmes tentent de comprendre tous les mécanismes pour qu’une grossesse soit possible. Le calcul de l’ovulation comme nous avons pu le préciser est indispensable, car il vous permet de déterminer avec une grande exactitude la période la plus propice. Toutefois, le fait de calculer cette ovulation n’est pas aussi simple, vous devez prendre en compte plusieurs informations qui sont capitales.

  • Pour calculer sa date d’ovulation, il faut prendre en compte la durée du cycle et la date des dernières menstruations.
  • Toutes les femmes sont différentes, il est alors judicieux d’être précis pour la durée de votre cycle, car l’ovulation ne sera pas la même sur 21, 28 ou 30 jours.
  • Le calcul de l’ovulation pour un cycle irrégulier est alors complexe, mais il y a des solutions que nous pourrons évoquer.
  • L’ovulation avec le calcul peut être aléatoire si vous ne maîtrisez pas parfaitement votre cycle.

Lorsque vous connaissez la date de l’ovulation, vous devez ajouter 24 heures avant et après, cela vous permet d’avoir une fenêtre propice pour avoir des relations sexuelles non protégées. En effet, les opportunités de procréer sont alors nettement plus importantes avec ces trois jours. Le fait de calculer l’ovulation est aussi important, car la durée de l’ovule est limitée. Il faut prévoir moins de 24 heures contre 72 heures au maximum pour les gamètes. Lorsque ces derniers auront fécondé l’ovule, vous serez donc enceinte.

Le cas de l’ovulation pour un cycle irrégulier

Le mois précédent, vous avez eu un cycle de 28 jours puis 21 jours pour ce mois et vous aurez peut-être 30 jours pour le prochain. Dans ce cas de figure, calculer son ovulation est assez complexe, mais vous pouvez toutefois utiliser des tests que vous trouverez dans toutes les pharmacies. L’usage est simple, la petite languette permet de savoir si la période est propice, vous aurez alors une fenêtre en fonction de votre organisme et il suffit de programmer des rapports sexuels. N’oubliez pas que les corps ne sont pas programmés comme des horloges. De ce fait, la calculatrice pour l’ovulation peut avoir quelques failles.

Comme l’ovulation est rapide et ne dure pas plus de 24 heures, il faut savoir que les chances d’avoir un enfant dès la première tentative peuvent être limitées. Il est nécessaire de prévoir plusieurs mois surtout si vous aviez un moyen de contraception auparavant. Dans ce cas de figure, certaines femmes peuvent avoir un bambin après deux ou trois tentatives, mais n’hésitez pas à effectuer le calcul de la date d’ovulation tous les mois. En effet, il suffit d’une mauvaise appréciation et d’une erreur de deux jours pour que les possibilités soient inexistantes. Vous pouvez forcément vous aider d’un calendrier pour l’ovulation afin de marquer les trois périodes :

  • Celle relative aux règles, l’ovulation n’a donc pas entraînée la fécondation.
  • L’ovule est expulsé par l’ovaire, vous devez planifier des coït.
  • La phase après l’ovulation, votre corps se prépare pour les prochaines menstruations.

Par rapport à la date de l’ovulation, vous aurez toujours ces trois périodes, il faut alors connaître à la perfection son cycle.

Faut-il multiplier les rapports sexuels ?

Le calcul pour l’ovulation n’est pas une science exacte, il y a souvent des erreurs, car vous devez avoir la date précise de vos dernières règles. Sans celle-ci, le calculateur pour l’ovulation est faussé et toutes les dates transmises seront erronées dont la période d’ovulation. Pour que la date d’ovulation soit connue, vous devez prévoir votre envie d’avoir un enfant même si vous êtes encore sous pilule par exemple. Vous pouvez ainsi déterminer plus précisément la durée de votre cycle et il suffira de réaliser des calculs avec un calendrier d’ovulation fiable avec plusieurs scénarios. En parallèle de ce calcul de l’ovulation, certains couples se demandent s’il est judicieux de multiplier les rapports.

  • Si les femmes se demandent comment calculer sa date d’ovulation, les hommes se questionnent sur le renouvellement du sperme.
  • Les gamètes sont continuellement au rendez-vous, il est alors possible d’avoir des rapports tous les jours si l’érection est présente.
  • Toutefois, pendant la période d’ovulation, la concentration en spermatozoïde doit être la plus élevée.
  • Plus vous aurez des actes sexuels et moins les spermatozoïdes seront nombreux, vous entachez alors votre capital de procréation.
  • Il est alors dommage de calculer mon ovulation et de ne pas respecter certaines conditions.

Nous vous conseillons alors de limiter les coïts en dehors de la date proposée par ce calendrier d’ovulation. Vous pourrez ensuite vous focaliser sur les relations sexuelles deux jours avant et après la date d’ovulation.

Il est préférable qu’elles aient lieu avant, cela optimise vos chances de procréer puisque les gamètes ont une durée de vie de 72 heures. Vous avez désormais toutes les données notamment pour le calcul de la date d’ovulation ainsi que la fréquence des actes sexuels.

Quand devez vous vous inquiéter ?

Si une femme sait comment calculer sa période d’ovulation et que le calcul de l’ovulation avec Clearblue ne permet pas d’avoir un enfant après plusieurs mois, il est sans doute judicieux de consulter rapidement un gynécologue.

Le fait d’apprendre comment calculer son ovulation permet forcément d’avoir un enfant après trois ou quatre tentatives, mais après un an, il y a souvent d’autres explications concernant cet échec. Les médecins peuvent alors tester l’homme et la femme pour savoir si la fertilité est au rendez-vous. Il est important de noter que certaines femmes sont très stressées et cela peut aussi avoir un impact direct sur cette procréation.

Par exemple, avec un cycle de 27 jours, elles veulent savoir quand est l’ovulation et si les dates ne correspondent pas, le stress est très important. De ce fait, plusieurs ingrédients sont indispensables pour tomber enceinte : se relaxer, calculer la date avec précision concernant l’ovulation, prendre du plaisir lors des relations sexuelles deux jours avant cette date, augmenter ces chances d’êtres fertiles. Tous ces éléments permettent également d’anticiper de possible souci lors de l’accouchement.

En effet, si ces actes sont laborieux, il y a de grands risques pour que l’échec soit au rendez-vous. La procréation doit être un vrai plaisir et non une totale corvée.

Comment faire le calcul ovulation en cas de cycle irrégulier ?

Vous avez toujours eu des cycles irréguliers, et maintenant que vous avez pour projet d’agrandir la famille avec un bébé, vous vous demandez comment bien maîtriser et comprendre votre cycle d’ovulation. Ce n’est pas toujours chose aisée, et c’est pourquoi l’élaboration d’un calendrier d’ovulation fiable peut se révéler un véritable allié !

A l’aide des données de vos cycles menstruels précédents ainsi que de la courbe de température, vous pourrez estimer à quelques jours près quand vous sortez de la phase folliculaire et que votre ovocyte libère un ovule. C’est ce qu’on appelle l’ovulation, c’est à partir de ce moment là qu’un gamète peut féconder l’ovule.

Plus le calendrier que vous élaborerez aura de données et d’historique, plus il sera fiable. Certaines applications permettent de le faire pour vous de manière automatisée, ce qui vous simplifiera grandement la vie. Car en cas de cycle irrégulier, il est tout de même beaucoup plus compliqué de bien comprendre et maîtriser son ovulation pour choisir le moment adéquat pour avoir un rapport sexuel.

Quels sont les signes et les symptômes de la période d’ovulation ?

La réelle question est donc de connaitre et savoir reconnaitre ce moment précis durant laquelle la fertilité de la femme est à son paroxysme.

Pour tomber enceinte et vivre un accouchement des plus plaisants, des périodes sont plus propices que d’autres.

Tout d’abord cette période d’ovulation à lieu à la suite de la phase folliculaire représente la première partie du cycle menstruel d’une femme. Elle commence bien souvent avec les règles et elle se termine au moment de l’ovulation, au 14ème jour du cycle en général. (On l’appelle phase folliculaire parce que c’est durant cette période que les follicules contenus dans les ovaires se développent. Ils ne sont donc pas propice à la fécondation avec des gamètes.)

Il faut également comprendre une différence importante entre entre l’ovulation  et les jours fertiles ?

Les jours fertiles correspondent à tous les jours de votre cycle où vous pouvez concevoir si vous des rapports sexuels non protégés.

L’identification de ces jours fertiles permettent aux couples de mieux planifier leurs rapports sexuels en fonction de leur rythme et mode de vie. Avoir cette simple information permet également de réduire considérablement la pression que vous subissez lorsque vous cherchez à concevoir un enfant.

Voici les différents symptômes et signes qui permettent d’identifier une période d’ovulation de la femme.

  • Une légère douleur ou une pesanteur en bas du ventre : un pincement à droite ou à gauche
  • Une sensation de ballonnement
  • Des crampes abdominales parfois fortes
  • Une légère tension dans les seins
  • De la glaire transparente, filante, un peu comme du blanc d’œuf
  • Une libido au beau fixe
  • Une élévation légère de la température le matin au réveil
  • Du spotting

Ce sont des éléments directement liée à votre bien être et à la santé qui permette de découvrir ces différents symptômes.

Penser également que pour optimiser vos chances de devenir enceinte. Vous pouvez déterminer le meilleurs moments.

Le choix de certaines positions lors des rapports sexuel peut être également bénéfique. Certaines ont bien plus de chance d’entrainer la fécondation d’une ovule par un spermatozoïde.

Comment augmenter la fertilité ?

A partir du moment où il y a projet de bébé, il est conseillé d’arrêter de fumer et de boire pour augmenter sa fertilité. La réduction du stress est également importante. Pour cela, en plus de prendre du recul sur les sources de stress au quotidien, vous pouvez faire une cure de magnésium et vitamine D. Il est également important de surveiller son poids, le fait d’avoir un IMC trop élevé réduisant la fertilité. Les femmes en surpoids sont statistiquement moins fertiles que les femmes avec un IMS dans la norme.

Une fois que le projet de grossesse est amorcé, vous pouvez également prendre quotidiennement de l’acide folique afin de réduire les risque de malformation de l’embryon et ainsi diminuer le risque de fausse couche. En effet, sujet tabou, une grossesse sur quatre finit en fausse couche lors du premier trimestre de grossesse.

Comprendre la différence entre ovocyte et ovule ?

L’ovocyte est la cellule sexuelle femelle des métazoaires. Seuls quelques-uns évolueront en ovules après leur maturation.

Il faut également savoir que l’ovocyte fait partie de la lignée germinale et est présente chez tous les mammifères femelles qui subissent la méiose.

Sachez qu’il y a que deux types d’ovocyte : L’ovocyte I et l’ovocyte II.

L’ovocyte I est issue des ovogonies diploïdes qui sont-elles même issue des divisions des cellules germinales. A la naissance, les bébés filles possèdent déjà tout son stock d’ovocytes. Et ce n’est qu’à partir de la puberté et lors de chaque cycle qu’un ovocyte I subit la première division de méiose. Celui-ci deviendra un ovocyte de deuxième ordre qui deviendra par la suite un ovule par la suite.

Connaître sa période d’ovulation sous pilule ?

Une femme prenant des pilules contraceptive n’ovule pas en règle générale. C’est l’un des moyens contraceptifs les plus utilisés par les femmes en France.

Deux types de pilules contraceptives existent :

  • La pilule combinée ( composée d’œstrogène et de progestérone)
  • La pilule progestative ( composée du progestatif)

L’utilisation de ces pilules ont des conséquences : Tout d’abord de bloquer l’ovulation, mais aussi de modifier l’endomètre pour le rendre moins propice pour une nidation, d’épaissir la glaire cervicale ayant pour objectif d’empêcher les gamètes de traverser le col de l’utérus.

Les femmes qui utilisent des pilules combinée n’ovule pas et n’ont donc pas de réel cycle menstruel. Ce qui n’est pas le cas avec des pilules progestatif car elles n’empêchent pas de façon systématique l’ovulation.

Nos dernières Actualités Tendances

Bonjour, je m’appelle Pierre et j’ai 34 ans. Rédacteur de profession, je suis passionné par l’écriture, la communication et les médias. Bienvenue sur mon site web où je partage mes articles, mes réflexions et mes projets. N’hésitez pas à me contacter pour toute demande ou suggestion. À bientôt !

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre commentaire sera révisé par les administrateurs si besoin.