Administration

Comment devenir photographe culinaire ?

Par Nicolas B , le février 7, 2022 , mis à jour le février 7, 2022 - 6 minutes de lecture
photographe culinaire

Le métier d’un photographe culinaire est une véritable passion pour celui ou ceux qui aiment la cuisine. Certes, on ne devient pas photographe de photo culinaire du jour au lendemain ou juste parce qu’on a eu une révélation. Il faut savoir comment le devenir et quel parcours suivre pour progresser en photographie culinaire. Les détails.

Photographie culinaire : un métier de l’art

photographie culinaire tapas

Le parcours d’un professionnel spécialisé en photo culinaire est souvent long. Sa prouesse ne dépend pas forcément d’une formation qu’il a suivie mais de sa créativité, de son expérience et de son talent. On néglige parfois certains détails sur le métier d’un photographe. Il n’a rien à voir avec les métiers ordinaires, c’est un travail d’artiste. Pour photographier des assiettes et des mets délicieux, il faut avoir l’art dans le sang ainsi qu’un grand talent d’artiste. Le professionnel doit être bardé d’imagination et sa créativité est sans limite. Lorsqu’on veut devenir photographe de photo culinaire, il faut :

Comme il s’agit d’un métier d’art, l’artiste doit faire ses preuves jour après jour en prenant des photos culinaires ou bien, en consultant des réseaux sociaux, en faisant des recherches et en étudiant la culture de la photographie culinaire.

Il existe forcément des formations pour devenir photographe mais on peut également faire de l’autodidacte et apprendre comment démarcher des clients. En effet, de plus en plus de photographes préfèrent s’impliquer dans l’étude du stylisme culinaire et ce, sans suivre aucune formation professionnelle. En tout cas, pour devenir photographe professionnel, il est utile de :

  • Présenter ses prestations sur les réseaux sociaux.
  • Proposer ses photos culinaires sur son site web ou au moyen d’un portfolio.
  • Rejoindre la communauté des photographes culinaires.
  • Suivre un ou deux photographes.

Mais une formation en photo culinaire est aussi appréciée si on veut maitriser la base en photographie culinaire.

Avoir une grande passion pour les deux milieux

Pour devenir photographe, il faut avoir une grande passion d’une part pour la cuisine et d’une autre pour la photographie. On recommande alors de suivre une formation en photo, de suivre des photographes professionnels et de se spécialiser en photo culinaire uniquement. Il ne suffit pas de prendre des photos d’un plat pour que ce dernier met le lecteur à l’appétit. Il faut se soucier de chaque détail du met notamment :

  • Sa texture.
  • Ses couleurs.
  • Sa mise en scène.
  • Le fond.

Inutile d’aller plus loin si on n’est pas passionné par la cuisine ou si on se contente seulement de prendre des clichés et c’est tout. Pour devenir photographe culinaire, il faut :

  • Trouver ses propres identités en matière de photographie culinaire.
  • Savoir mettre en scène les produits et décorer une assiette de mets.
  • Transmettre la saveur du met.

Raconter une belle histoire sur les mets

Même si une formation en photo culinaire est de rigueur pour maitriser l’art de la photographie, la réussite des photos repose sur la créativité du photographe indépendant. Lors d’une prise de vue, il est utile de connaitre tous les détails concernant le mets. Il faut alors :

  • Suivre les étapes de la recette.
  • Regarder le chef se mettre à l’œuvre.
  • Capturer des clichés qui créent de l’émotion.
  • Faire parler l’image avec ses compositions de textures et de couleurs.
A LIRE AUSSI  Quel est le salaire d'une infirmière en Suisse ?
https://www.youtube.com/watch?v=MtuJHpxD5y0

Un styliste culinaire doit être un habitué des photos en cuisine, il doit raconter une belle histoire sur la recette et sur le savoir-faire du chef notamment dans la mise en scène des ingrédients. L’objectif est donc de donner faim aux amateurs de cuisine, de leur mettre l’eau à la bouche et de les faire saliver devant les images.

Faire ses preuves dans le milieu de la photographie culinaire

Si on veut progresser dans l’univers de la photographie culinaire, il faut faire ses preuves. Il est important de trouver des clients en publiant par exemple des photos sur Instagram ou sur des réseaux sociaux. Mais trois possibilités s’offrent à vous pour lancer votre carrière de photographe professionnel :

  • Devenir photographe freelance.
  • Travailler en tant que salarié dans une agence.
  • Vendre des photos à des magazines ou à des banques d’images.

Une fois que vous avez établi une base de client, il ne vous reste plus qu’à vous lancer dans une vraie carrière de photographe indépendant. Il est donc conseillé de toujours faire ses preuves dans ce milieu. A la différence des autres métiers, un travail d’art exige :

  • De la patience.
  • De la passion.
  • Un grande créativité et d’imagination.
  • De la pratique avec de nombreux mets texturisés.
  • Partir d’un rien pour créer de belles clichés culinaires.

Enfin, pour réussir dans son parcours, on a intérêt à suivre des professionnels, à les regarder à l’œuvre et en sachant aussi manipuler un appareil photo. Gardez donc bien en tête que le choix du matériel détermine toujours le rendu visuel de vos images.

La formation de photographe : un must pour devenir photographe culinaire

Vous connaissez maintenant les différentes qualités attendues d’un bon photographe culinaire ainsi que les éléments essentiels pour obtenir un certain succès. Mais bien entendu, il reste une chose essentielle à faire pour se donner toutes les chances de réussite : suivre une formation digne de ce nom pour devenir un professionnel de la photographie. En lien, vous trouverez le site d’une école de photographie dont la réputation n’est pas à faire : l’ETPA. Depuis plus de 40 ans en effet, cette école présente à Toulouse, Montpellier et Rennes propose une formation de photographe professionnel d’excellente qualité sur deux ans.

Pour bien former les élèves, le programmer est avant tout tourné ici vers la pratique intensive de la photographie en situation. C’est en forgeant que l’on devient forgeron ! Matériel, différentes techniques, sens artistique, mais aussi réalité quotidienne du métier de photographe et formation d’un véritable réseau… En se tournant vers l’ETPA on met toutes les chances de son côté pour réussir dans un domaine particulièrement concurrentiel et séduisant. N’hésitez pas à consulter le site de l’école pour en savoir plus sur la formation proposée. 

Passionné de nouvelles technologies et ayant un cursus éducatif dans les grandes écoles du web, c’est tout naturellement que je me suis orienté sur la rédaction web.

Notre mission éditoriale est de vous transmettre un maximum d’informations et d’actualités sur les sujets qui passionnent les français.

Nos équipes rédacteurs parcourent le web à propos des sujets tendances sur le commerce équitable, les nouveaux modes de consommation, la famille…

Suivez-nous sur les réseaux sociaux